Zoom sur le pollen frais !

C’est l’un de mes produits préférés à conseiller. Pourquoi ?

Tout d’abord parce que c’est un produit naturel et extraordinaire. Le pollen est la nourriture principale des abeilles qui, en échange, assurent la pollinisation. Il se présente sous forme de petites boules jaunes dorées, friables et odorantes.

Il faut savoir que les propriétés santé du pollen sont exceptionnelles et rares, et question nutriments c’est un casting de rêve :

  • Des vitamines : B, C, D, E.
  • Des minéraux : magnésium, calcium, potassium, silicium, cuivre, fer, phosphore, soufre, manganèse, chlore, zinc.
  • Des antioxydants : bêta-carotènes et caroténoïdes, lutéine, polyphénols, flavonoïdes.
  • Des acides aminés : arginine, histidine, leucine, isoleucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane, valine.

Il est composé également de 25 à 30% de protéines, il contient des fibres, des enzymes, des levures, mais aussi des ferments lactiques.

Rien que ça !

Ces derniers, les ferments lactiques, en font un véritable PROBIOTIQUE naturel. Le pollen protège donc les intestins, ce qui ajouté à tous ces nutriments a pour intérêt d’assurer une bonne santé générale lorsqu’on l’utilise en prévention, en cures.

Mais il peut également être l’allié de divers dysfonctionnements :

  • Digestifs: constipation, diarrhées, colites, digestion lente, certains intestins irritables, grâce à son action probiotique car il aide à régénérer la flore intestinale, et nettoyante, c’est un laxatif très doux. Il protège le foie en l’aidant à éliminer les toxiques.
  • Immunitaires et osseux: fatigue chronique, asthénie, anémie, déminéralisation, problèmes de croissance, ostéoporose.
  • Nerveux : insomnie, nervosité chronique, épuisement nerveux, surmenage.

Magnifique, non ?!

Vous trouverez souvent différents pollens : saule, ciste, châtaigner, bruyère… Mon préféré pour son action immunitaire et intestinale est le pollen de ciste. Mais chacun présente son intérêt, saule pour la rétine, le vieillissement et la prostate ; bruyère pour la circulation, notamment cérébrale ; le châtaigner pour la ménopause…

Précisions importantes :

  • Le pollen doit être frais, c’est-à-dire que vous le trouverez au congélateur de votre magasin Bio, conservé selon un procédé qui garde les nutriments et surtout les ferments lactiques, les fameux probiotiques, ce qui n’est pas le cas du pollen séché ou micronisé.
  • Le pollen doit être pris de préférence le matin, et impérativement avec un fruit, ou des amandes, ou un jus, un yaourt de soja… L’aliment potentialise son action ! On le conserve bien sûr au congélateur et on peut chaque soir décongeler notre dose pour le lendemain matin au réfrigérateur. On le prend donc idéalement avec un ou des fruits, et on le mâche bien.
  • Je le conseille souvent en cure de 21 jours, renouvelable avec arrêt de 7 jours entre deux cures. A titre indicatif, je conseille : une c à c par jour durant la première semaine, puis deux c à c. Mais toute posologie est adaptable selon la personne. Une barquette dure environ les 21 jours et vous coûtera en moyenne 25€. Je préfère largement une cure de pollen frais à une multitude de compléments vitaminés, et probiotiques à l’action parfois surestimée et cher. Avec le pollen, on sait ce qu’on fait !
  • Pour les allergiques (respiratoire), ce n’est pas le même pollen ! Au contraire, cela ne fera qu’aider le système immunitaire. Sauf bien sûr, si vous êtes allergique aux produits de la ruche. Une sensation de gonflement dans la bouche lors de la prise doit alerter sur une éventuelle allergie à tel ou tel pollen de ruche.

Bien que sa récolte se fasse au printemps, on peut en prendre toute l’année et cette période d’automne-hiver est un très bon moment pour faire une cure préventive dans l’optique d’échapper aux virus, ou de se réparer après une gastro, une grippe… Un de mes produits préférés pour entrer sereinement dans l’hiver ! Bonne santé à tous !

Anne-Lise